Faut-il piéger les guèpes et comment ? Piège DIY

Une guêpe fait partie des hyménoptères tout comme l’abeille et les frelons. Cet insecte s’invite souvent dans nos vergers ou dans notre jardin. Il en existe 2 sortes. Il y a celui qui est solitaire et qui ne construit pas de nid. Puis, il y a l’autre qui est social et qui vit en colonie. Dans tous les cas, la présence de cet insecte est souvent le signe de gêne ou de problème. Les Pièges à guêpes sont donc nécessaires dans ce genre de situation. Voici toutes les clés pour être bien informé sur le sujet.

Les nids de guêpes

Les guêpes aiment bien construire leur nid dans une zone cachée et restreinte. C’est le cas des gouttières, des cheminées, des arbres ou le dessous d’une table de jardin. Elles aiment également s’approprier les boîtes aux lettres ou les dunes de terres.

Leur origine

Généralement, la reine des guêpes commence à fabriquer le nid durant la période automnale. De cette façon, elle va pouvoir pondre ses larves et les élever dès l’arrivée du printemps. Habituellement, elle a recours à des fragments de bois en tout genre pour le réaliser. Mais à force de triturer ces derniers, ils finissent par ressembler à du papier.

Lorsque les larves font leur apparition, elles vont continuer à agrandir le nid avec la reine. La taille de celui-ci peut être l’équivalent de celui d’un ballon de rugby. Pour développer davantage sa communauté, la reine poursuit toujours la pondaison des œufs.

Comment remonter jusqu’à un nid de guêpes ?

Avez-vous aperçu une guêpe ou deux dans le jardin ? Il vous suffit de faire attention à leur trajet pour remonter jusqu’à leur nid. Généralement, celui-ci se trouve aux alentours. Cette chasse au nid demande une certaine patience étant donné qu’il faut surveiller le va-et-vient des insectes.

Un nid de guêpes est facile à reconnaître. Il est constitué de plusieurs alvéoles. À ce sujet, il est important de vérifier s’il n’y en a pas plusieurs dans les parages. Si c’est le cas, il faut tous les éradiquer pour ne pas refaire plusieurs fois les mêmes procédures d’éliminations.

Les précautions à prendre avant la destruction d’un nid de guêpes

Avant d’éradiquer un nid de guêpes, il est important de se protéger. Il est préférable de recouvrir tout le corps. Par exemple, vous devez porter des vêtements longs et cacher votre visage avec un foulard ou une capuche. Autrement, il est plus prudent de porter des gants et des chaussures fermées.

Enfin, vous ne devez pas oublier de porter des lunettes pour protéger vos yeux. Dans le cas où vous ayez recours à l’aérosol pour votre tâche, il est préférable de porter de vieux vêtements. Le contact avec les produits chimiques peut endommager ces derniers.

Les problématiques d’un nid de guêpes

Avoir un nid de guêpes à proximité de son jardin peut avoir plusieurs répercussions négatives.

Une guêpe peut provoquer la mort

La guêpe ne ressemble pas à l’abeille. Contrairement à cette dernière, elle ne perd pas son dard après une piqûre. De ce fait, elle peut piquer une personne plusieurs fois. Or, chaque fois qu’elle le fait, elle injecte du venin dans la peau de la personne concernée.

La piqûre de cet insecte est toujours suivie d’une douleur considérable. Cela, quelle que soit la zone touchée (que ce soit au niveau de la gorge, de la tête, des mains, etc.). S’en suit la formation d’un œdème au niveau et tout autour de la zone infectée. Une situation qui peut provoquer un étouffement menant jusqu’à la mort.

Autrement, la personne infectée peut aussi faire une réaction allergique importante. C’est le cas d’un violent choc anaphylactique. Si le patient ne se remet pas de la situation, celui-ci peut trouver la mort.

La présence d’un nid de guêpes dans le jardin ou les alentours peut être un réel problème pour une famille ayant des enfants en bas âges. Ces derniers aiment bien découvrir et toucher. Ils risquent donc de se confronter à cet insecte et d’avoir mal. D’autant plus qu’une fois qu’elle utilise son aiguillon pour se défendre, son attaque devient de plus en plus agressive.

Un souci pour le verger

Les guêpes ont tendance à abîmer les fruits, car elles aiment bien en consommer. Cela n’arrive pas toujours, mais lorsque cela se produit, c’est décevant.

Elles se mettent à les manger et à laisser les restes pourrir. Elles aiment également les nectars de fleurs et la sève de certains arbres.

La différence entre guêpe, abeille et frelons

Ils font tous partie de la famille des hyménoptères. Cependant, ils sont différents. Tant sur l’aspect physique que sur leur mode de vie et mode de reproduction.

Comment reconnaître une abeille ?

Le frelon et l’abeille ont un point en commun. Ils ont tous un aspect externe de couleur jaune et noire. Par ailleurs, il y a certaines espèces qui ont des rayures brunes et noires. Sauf que cette dernière est beaucoup plus poilue, comparée à la guêpe. Elle peut aussi être beaucoup plus petite, car elle fait tout au plus 13 mm.

Le nid et l’essaim des abeilles possèdent des alvéoles comme celui des guêpes. Sauf que contrairement au nid de ces derniers, les leurs regorgent de miel. En effet, une abeille se nourrit essentiellement de nectar de fruit.

Comment distinguer une guêpe ?

Elle est caractérisée par sa couleur jaune et noire. Il est très facile de faire la différence entre elle et une abeille, car elle ne possède pas de pilosité apparente. Autrement, ses rayures noires sont bien marquées. Elle dispose aussi d’une taille bien marquée. D’ailleurs, c’est de là qu’est venue l’expression : « avoir une taille de guêpe ».

Elle peut être beaucoup plus grande qu’une abeille, car elle peut faire tout au plus 18 mm. Il y a des guêpes qui réalisent leur nid avec de la boue. Tandis que d’autres ont recours à du bois trituré. Le nid prend alors la forme de l’association de plusieurs alvéoles à base de papier.

Une guêpe se nourrit de plusieurs aliments, comme vous avez pu le voir un peu plus haut. Elle mange des fruits, des nectars, mais aussi de petits insectes. D’ailleurs, bien que désagréable pour l’homme, la guêpe est très utile à la nature. Elle apporte l’équilibre nécessaire à notre écosystème.

Comment reconnaître un frelon ?

Parmi les 3 sortes d’hyménoptères que nous avons cités, le frelon est celui qui est le plus grand. Il peut faire 35 mm de long. Lui aussi est caractérisé par un duo de couleur jaune et noir. Sauf que sa tête est légèrement teintée en orange. Étant donné qu’il est assez grand, le battement de ses ailes fait un bruit clairement perceptible. Contrairement à la piqûre d’une guêpe, celle d’un frelon ne possède pas de venin mortel.

Pour causer la mort d’un individu, il faut au moins une centaine de piqûres. Cependant, il est toujours préférable de prendre des mesures préventives. Si vous êtes allergique à la piqûre d’abeille ou de guêpe, mieux vaut ne pas se frotter à un frelon.

Ils aiment bien les fruits et peuvent devenir rapidement un problème dans le verger. De ce fait, il vaut mieux ne pas avoir un nid de frelons dans son jardin. Cela, même si celui-ci est pratique pour éliminer d’autres insectes comme la mouche ou les chenilles.

Comment fabriquer soi-même son piège à guêpe ?

Si vous avez la visite de quelques guêpes dans votre jardin, vous pouvez régler le souci vous-même. Il est tout à fait possible de réaliser un piège à guêpe fait maison.

Une bouteille en guise de piège

Pour cela, il faut découper une bouteille en plastique en mesurant 15 cm en dessous du goulot.

Ensuite, la première partie va servir d’entonnoir. Il faut donc l’emboiter avec l’autre moitié de la bouteille. Pour attirer les guêpes, vous pouvez y placer du liquide sucré ou un appât à base de protéine.

Un piège tout sucré

Vous pouvez aussi réaliser un appât sucré à l’aide de quelques mélanges astucieux. C’est une technique qui fonctionne à merveille.

Par exemple, vous pouvez mélanger un peu de confiture avec de la bière. Vous pouvez également remplacer cette dernière par du jus ou du sirop de fruit. L’essentiel c’est de mettre de la bière dans le piège. Autrement, l’astuce va moins bien marcher.

Un appât à base de poisson

Outre les sucreries, les guêpes aiment aussi la viande de poisson. En effet, elles sont carnivores. Pour l’élaboration de ce piège, il suffit d’utiliser une viande de poisson cru. Ensuite, le placer dans un contenant avec un peu d’eau à l’intérieur du piège.

À quel endroit placer le piège ?

Il suffit de mettre votre piège à proximité du nid de guêpes. Autrement, il faut le placer en plein soleil. La chaleur va intensifier l’odeur de votre appât et attirer davantage ces insectes.

Il faut bien vérifier que le piège est stable. Surtout dans le cas où il est placé en hauteur. Il risque de se faire renverser par le moindre coup de vent.

Enfin, il faut éloigner au maximum le piège des plantes à fleurs. Car vous risquez de prendre des abeilles au piège. En complément à tout cela, vous pouvez aussi mettre en terre des plantes répulsives dans votre jardin. C’est le cas des tomates et du thym. Leurs odeurs vont éloigner les guêpes.

Les meilleurs pièges à guèpes

Ceux sans produits chimiques

On les appelle aussi les pièges naturels. Ce piège par exemple attire les guêpes avec la lumière. C’est une lampe solaire à LED qui, une fois la nuit tombée, se met en marche et attire la guêpe à l’intérieur

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*